La Vie après la vie


C'est la partie la plus étrange de l'oeuvre, notamment dans l'usage inhabituel des jeux traditionnels de l'orgue et celui de jeux rares (clochettes, Voix Céleste 16', bourdon 32', bombarde 32', tremblants sur 4 des 5 claviers, etc.).


(28) "Requiem". Expression du malaise de cette situation inconnue, avec ses peurs et ses désarrois, où la voix d'enfant apporte un peu de consolation et d'espoir au milieu de sonorités parfois curieuses (cymbales seules + 32').


(29) "Kyrie". Contraste entre la douceur des versets du Kyrie (voix d'enfant) avec son introduction plaintive, et la réponse violente et dramatique de l'orgue seul.


(30) "Entrée dans l'Eternité (1)". Après une introduction sereine et mélodieuse, des longs accords étranges et doux, et puis grandioses et puissants, nous donnent une idée de durée infinie.


(31) "Bonheur tranquille". Un très joli thème rythmé, avec de courtes variations aux agréables sonorités, nous fait entrevoir ce bonheur tranquille où d'autres nous attendent déjà : ....


(32) "Choeurs des Bienheureux". Effectivement, nous sommes accueillis par les bienheureux, de tous les âges, dans un choral à 4 parties pour orgue, s'exprimant tantôt dans la douceur, tantôt dans la force tranquille d'une multitude de saints.


(33) "Les Martyrs". Une place à part est faite aux Martyrs, et à tous ceux qui ont souffert pour les autres ou par les autres. Le thème est celui d'un chant du CD "Paroles d'Ados" racontant l'abnégation et le sacrifice d'un enfant. Ce thème prend vite une force dramatique et se termine en apothéose (palme du martyre).


(34) "Entrée dans l'Eternité (2)". Les martyrs nous convient à les rejoindre dans l'éternité. On retrouve les mêmes accords doux que dans (30), mais ils n'ont plus de fin et s'estompent dans le lointain...